19th Century

Publications

Genève, Dec. 15, 1862

Amen! chère et vi­vante soeur en Je­sus. Oui, qu’il plaise au Sei­gneur, de rap­por­ter à sa gloire le beau et fa­cile talent qu’il vous co­nfie. Ah, c’est un grand hon­neur que l’Es­prit Saint fait re­po­ser sur mes faibles chants, quand Il les ad­dresse aux âmes par le lan­gage que vous leur avez don­né. Et quelle bé­né­dic­tion, n’est ce pas sur nous, qu’Il daigne ain­si se ser­vir de nos bouches pour ré­pé­ter à plu­sieurs que con­naitre le don du Père en Je­sus, c’est avoir, ici bas, dé­jà, des gages d l’e­ter­nelle joie. Je vous re­mer­cie donc, de nou­veau et cor­diale­ment, et avec vous je de­mand à Ce­lui qui seul bé­nit, qu’il fasse re­po­ser sur votre belle et bonne ouv­rage le re­gard de son ap­pro­ba­tion.

Chère soeur, quelle al­lé­gresse se­ra la votre quand vous ver­rez dans la de­meure pa­ter­nelle des âmes que vos chants av­aient unis à Je­sus!

Votre cher frère est joint, dans mon coeur, à votre doux nom. Qu’il plaise au Tout Bon, de vous bé­nir l’un et l’autre, et aus­si le ferait-il!

César Malan

Quoted in Lyra Evangelica, 1866, pp. xv-xvi

Translations

Help Needed

If you can help with any of these items, would you ?